HISTOIRE

"Ma vision : garder le meilleur de la tradition héritée de mes ancêtres tout en modernisant l’image et les modes de consommation de l’Armagnac."
 
 
Stephane.jpg

AUJOURD'HUI ET DEMAIN

Depuis mon arrivée à la tête du Domaine en 2003, je me suis efforcé d’insuffler une nouvelle dynamique à nos marques. Ayant vécu à l'étranger j'ai vite compris que l’avenir de notre Armagnac ne devait pas se limiter à notre si beau pays. J’ai donc entrepris d’implanter les marques Pichon Longueville et Château de Briat à l’étranger et notamment en Asie, aux Etats-Unis, en Russie et en Europe. Persuadé que la clef de la réussite se situe dans le juste équilibre entre tradition et modernité, j’ai entrepris de rénover nos installations, notre schéma de distribution et notre communication. Cela a commencé par des travaux de modernisation du château, qui sont suivi par la modernisation des chais. Cette année trois nouvelles cuves inox avec groupe de froid viennent compléter nos six cuves ciment/ époxy. Un gros travail de réaménagement du chai qui compte maintenant 300 pièces d'armagnac est en cours, pour faciliter l’accès et l'aération en fonctions des besoins spécifiques de chaque barriques. 

Ma vision : garder le meilleur de la tradition héritée de mes ancêtres tout en modernisant l’image et les modes de consommation de l’Armagnac.


LE CHATEAU DE BRIAT

Édifié vers 1540, le château de BRIAT est un ancien pavillon de chasse construit à l’origine par Jeanne d’Albret, future mère d’Henri IV. Le roi en fit cadeau à l’un de ses officiers de garde, Arnaud de Matines, qui lui avait sauvé la vie à la bataille de Coutras en 1587. Dès lors, le domaine de BRIAT passe par les mains de diverses familles avant de devenir propriété du Baron Raoul de Pichon-Longueville en 1864. Déjà propriétaires du fameux cru qui porte leur nom à Pauillac (Médoc), les Pichon-Longueville sûrent merveilleusement enrichir le savoir-faire traditionnel de l’Armagnac de leur remarquable connaissance du vin.

Ce domaine est resté dans la famille par la lignée de la fille du baron Raoul de Pichon-Longueville, Jeanne, grand-mère de Gilles de Luze, décédé tragiquement en 2003 avec son épouse Adeline. Le domaine est actuellement la propriété de leur fils Stéphane, perpétuant ainsi la tradition pour la 5ème génération

9101212419_3ca2d97328_o.jpg

9101447403_575f92c68f_o.jpg

LE GRAND BAS ARMAGNAC LANDAIS

Briat se situe dans la région du Bas Armagnac, à la frontière des Landes et du Gers. Les sables fauves silicio-argileux du terroir, le climat et les bois qui entourent la propriété sont propices au bon développement de la vigne, avec une brume particulièrement persistante meme en plein été. 

Certains vouent encore à ce terroir le nom de Grand Bas Armagnac Landais, pour la qualité exceptionnelle de ses eaux-de-vies. L’armagnac est réparti sur trois régions distinctes toutes en AOC :  Armagnac Tenareze, Bas Armagnac, Haut Armagnac.

Chacune de ces régions a ses spécificités organoleptiques, sa propre identité.

LA PLACE DE L'ARMAGNAC DANS LE MONDE DES SPIRITUEUX